Les plus belles réalisations de cet artisan, et bien d’autres encore, se trouvent dans le livre "Les armuriers Liégeois à travers leurs réalisation. 1800 - 1950".

Pour tous les détails voir : LES ARMURIERS LIEGEOIS

Counet Philippe

Ce revolver à brisure a été fabriqué par l’armurier COUNET Philippe.

Inscrit au banc d’épreuve de Liège de 1865 à 1905

Le brevet quand a lui appartient à Bayet Fréres comme indiqué sur l’arme!

Mais l’ouverture à brisure grâce au système de fermeture à deux pédales est un brevet de COUNET.

Counet Philippe

Restauré par Marcel : Voir restauration 10

Photos Littlegun

Counet

La silhouette de ce revolver ressemble effectivement très fort au revolver inventé par Philippe COUNET, inscrit au banc d’épreuves de Liège de 1865 à 1905.

L’arme a été brevetée en 1876 et fabriquée dans les calibres 320 – 380 – 450 et même 500, notamment par Auguste FRANCOTTE.

L’extraction à brisure se fait grâce à un système de fermeture à deux pédales, breveté par COUNET.

GG.

Counet Philippe

Il s’agit d’un revolver à percussion centrale et à brisure inspiré du Webley. L’extraction à brisure se pratique grâce au système de fermeture à deux pédales breveté par COUNET en 1876.

 L’armurier Philippe COUNET était originaire de SAINT-REMY (région de Liège) Il se fixe ensuite à Liège rue Monulphe, n° 53.

De 1871 à 1901, COUNET enregistra rien moins de 16 brevets dont le revolver ci-dessus.

Cette arme a été fabriquée par FRANCOTTE (voir site) dont l’entreprise avait certainement mieux les moyens pour fabriquer cette arme en série. En 1892, FRANCOTTE la vendait entre 22 et 23,85 Francs belges.

Elle avait surtout une vocation militaire et ciblait particulièrement les officiers anglais.

Elle se déclinait en plusieurs calibres du 320 au 500 !!

COUNET n’était pas associé avec FRANCOTTE, peut-être lui a-t-il cédé une licence de fabrication ou autre arrangement dont nous ignorons les termes.

GG

Catalogue

Counet Philippe

Revolver 12 coups calibre .22 short

Counet Philippe

Ce revolver de type BULLDOG a été inventé par l’armurier COUNET Philippe.

Inscrit au banc d’épreuve de Liège de 1865 à 1905

Il se fabriquait en divers calibres à percussion centrale soit le 320 – le 380 – le 450 et le 500 !!

Son prix en 1892 chez Auguste FRANCOTTE allait de 22 Frs (0,55 Euros) à 23,85 Frs.

Cette arme aurait été brevetée en 1876.

Elle se déclinait également en un grand modèle à vocation militaire, s’inspirant en partie de WEYBLEY et ciblant plus particulièrement les officiers anglais.

L’extraction est à brisure grâce au système de fermeture à deux pédales breveté par COUNET.

GG

Retour "ARTISANS IDENTIFIES"