Les plus belles réalisations de cet artisan, et bien d’autres encore, se trouvent dans le livre "Les armuriers Liégeois à travers leurs réalisation.

1800 - 1950".

Pour tous les détails voir : LES ARMURIERS LIEGEOIS

Nicolas Lajot & Cie

L’arme

Il s’agit d’un fusil de petite chasse de type hammerless à sûreté à glissière de type Galand avec clé top lever.

La platine est carrée et est décorée comme les coquilles d’une gravure en feuilles de pampres.

Les canons juxtaposés sont lisses et de calibre 28/70.

La longuesse est à poussoir.

Le système de détente sous pontet est double.

La crosse en bois de noyer est façonnée à l’anglaise.

D’après le catalogue N.LAJOT, cette arme se rapproche du modèle n° 1 (voir annexe). Il n’y a pas de modèle 11 dans le catalogue que je possède. Le calibre importe peu, puisque l’acheteur pouvait choisir son calibre préféré parmi la gamme de fusils !

Les poinçons

L’arme porte les poinçons réglementaires du banc d’épreuves de Liège, à savoir :

ELG sur étoile dans un ovale couronné : acceptation définitive post 1893.

P sommé d’une étoile : contremarque du contrôleur post 1877.

Perron : inspection post 1853.

PV surmonté d’un lion dressé et stylisé : épreuve à la poudre sans fumée, en usage de 1898 à 1968.

Lettre g minuscule : lettre annale de 1928 (année de fabrication).

28-70 dans un oméga couché : calibre nominal et longueur de douille, en usage de 1924 à nos jours.

Le fabricant :

La bande moletée reliant les canons est marquée N.LAJOT & Cie à LIEGE, qui est la marque de LAJOT Nicolas rue Aux Chevaux, 33 à Liège, société inscrite au banc d’épreuves à partir de 1925. L’intéressé était titulaire d’un brevet belge pour un canon multiple pour fusil de chasse.

13090 : numéro de série.

SPECIAL POUR POUDRES PYROXILEES NITRO STEEL : mention indicative et facultative indiquant que l’arme est prévue pour utiliser ce type de poudre vive.

GG

Retour "ARTISANS IDENTIFIES"