Haenel Schmeisser mod. II

Cal. 6.35mm (.25ACP)

Firme Haenel (Haenel Schmeisser)

Née en 1840, la firme Haenel a fabriqué exclusivement le mod. 1 et II qui était des armes de très petites tailles en calibre 6.35mm.  A partir de 1930, elle cessa de fabriquer des armes de poing et se consacra à la fabrication d'armes automatiques militaires.  Après la deuxième guerre mondiale la région se trouvait sous occupation soviétique (Allemagne de l'est).  Elle devint donc firme d'état et le nom fut changé en "VEB Fahrzeug- und Jagdwaffenfabrik Ernst Thälmann".  Hugo Schmeisser disparu en Russie et ne donna plus jamais signe de vie!!  La nouvelle firme était formée par un amalgame de fabriquant d'armes indépendant de et aux environs de Thirungia.  Elle se consacra exclusivement à la fabrication d'arme de tir de précision en calibre .22 LR.

Le Zentrum : arme à un coup de compétition à bloc tombant.

Le Ziegenhahn IV : arme similaire au français unique DES/69, en calibre .22Lr et destiné à la compétition.

 

Concerne: Hugo Schmeisser

 Vos informations sont erronées. Hugo n'a pas disparu en Russie. Il est revenu à Suhl vers 1951 je pense. Son frère Hans et son épouse Nelly avaient vendu la villa familiale Jugendstill, sis Philosophenweg à Suhl, et habitaient ensemble une petite maison dans la ville. J'ai toujours en ma possession des photos de la vieille villa des Schmeisser à Suhl.

Le fils d'Hugo, Ulrich, est décédé alors qu'Hugo se trouvait en Russie (dans une ville qui s'appelait Ishwick ou quelque chose de ce genre, pas loin de la résidence d'été du Tsar).

Dès son retour à Suhl, les services secrets US et britanniques ont essayé de le faire travailler pour eux. Ils étaient en compétition pour obtenir les faveurs d'Hugo. Ils voulaient tous les détails concernant le projet de fusil AK 47 que Hugo avait établi dans ce camp soviétique (?????????? AK 47, c'est pas Automat Kalaschnikov model 1947 ?????). Hugo confia à ses soeurs qu'il n'avait pas le droit de parler à quiconque du projet de l'AK 47. Je leur ai parlé et elles m'ont tout raconté. Il ne voulait pas travailler pour les Anglais ni les Américains parce qu'il était revenu très malade de Russie. Les Anglais avaient même imaginé un plan pour kidnapper Hugo par hélicoptère sur le terrain de sports de Suhl. Le troisième frère Schmeisser de Hambourg était impliqué dans cette affaire, qui n'a cependant jamais eu lieu.

J'ai toujours une copie de la lettre d'intention rédigée par les services secrets britanniques.

Pour autant que je me souvienne, il mourut le 5 février 1953. Comme il était pauvre, il fut inhumé dans le caveau familial de son épouse, dans lequel son fils avait également été inhumé. Il s'agit du caveau familial de la famille Zehner. Ce nom est celui de Fritz et Hans Zehner, connus pour les modèles de pistolets qu'ils ont créés pour la firme JP Sauer.

Une autre anecdote amusante concernant le pistolet Haenel que vous présentez sur votre site: la branche familiale des Schmeisser de Hambourg (ils avaient une armurerie sur place) utilisait ce pistolet pour des tirs de loisirs dans le couloir de la maison !!

J'ai toujours un album de photos montrant Hugo Schmeisser pendant des vacances privées, mariage etc.

Après la chute du rideau de fer, les familles Schmeisser et Haenel se sont disputés les anciennes propriétés telles que l'ancienne fabrique et les terrains de Suhl. Les soeurs Schmeisser voulaient de l'argent, alors que la famille Haenel voulait reconstruire la fabrique en 1980, redémarrer la production et redorer le blason de la famille. Le gouvernement de Berlin ne rendit cependant rien d'autre que les maisons familiales de Suhl. Celles-ci furent vendues en 1995.

La tombe d'Hugo Schmeisser se trouve toujours à Suhl actuellement. Cependant, le nom gravé sur la pierre n'est pas celui d'Hugo Schmeisser mais bien celui de Fritz Zehner.

Respects envers la famille CG Haenel - Suhl (Carl Warnke /VS Schwenningen)

Nico

Merci à Nico pour ces renseignements précieux.

Alain (Webmaster)

En apparence seul le canon porte les poinçons d'épreuves de Liège. En toute logique ce canon a été fabriqué et éprouvé à Liège. Le fabricant allemand a très vraisemblablement passé commande de ses canons auprès d'une entreprise liégeoise. Une fois l'arme terminée, elle a subit les épreuves à SHUL !

Logique non ?

GG

En apparence seul le canon porte les poinçons d'épreuves de Liège. En toute logique ce canon a été fabriqué et éprouvé à Liège. Le fabricant allemand a très vraisemblablement passé commande de ses canons auprès d'une entreprise liégeoise. Une fois l'arme terminée, elle a subit les épreuves à SHUL ! Logique !

Guy

Retour "MA COLLECTION"