Pistolet de tir à la cible / de salon

Description.

C'est un pistolet standard de tir à la cible et/ou de salon.

Le levier latéral est appelé Schlangenhebel (Clé serpentine) en Allemagne. C'est un brevet de Leclerq à Liège.

En calibre normal .22 il pourrait être employé pour la pratique du tir à la cible, ou avec des .22 à charge réduite de "Chambre" pour tirer à l'intérieur (10 à 25 mètres).

Plusieurs revendeurs allemands l'ont eu en vente de 1908 à 1939, par exemple dans les catalogues 1922 le Steigleder et 1929 de Burgmuller.

Le fabricant est inconnu, ainsi que les sous-traitants des canons et autres pièces.

Calibre.

Le pistolet a été restauré, mais les marques de calibre sont encore très visibles :

0.2 gr NGP M/71 et 1.8 gr Bl

Cela signifie une charge de 0.2 grammes de poudre noire fine comme utilisé dans les fusils militaires allemands du modèle 1871 et une projectile de 1.8 grammes de Blei (=Plomb).

Le pistolet a donc été à l'origine fabriqué en calibre .22 LfB (Lang fur Büchse = long rifle).

Marque de banc d’épreuve.

Le pistolet est plutôt spécial en raison des marquages d’épreuves : U et R couronnés sur le canon, plus une marque d'aigle sur l'armature.

Normalement on devrait trouver les marquages habituels de la loi de 1891 :

U couronné, B et G. (Uberprüft, Beschuss, Gezogen = Vue, Epreuve, canon rayé).

A une certaine époque entre 1912 et 1939 ce pistolet a été refait et restauré. La raison de ceci était probablement de le modifier en un autre calibre, ou bien des réparations principales ont été faites au canon ou au mécanisme de mise à feu.

Selon la loi allemande d’épreuve de 1912 toute arme qu’on a modifiée doit être soumise à une nouvelle épreuve. Les marques de celle-ci étaient U et R couronnés, plus l'aigle allemand, tous deux trouvé sur ce pistolet.

Cette règle était également appliquée dans le pays voisin l’Autriche "libérée" dès l'année 1939.

En Allemagne et en Autriche certains bancs d’épreuve ont employé des numéros de série recommençant au N°1 chaque année.

Ainsi ce pistolet a été ré éprouvé en l'année 1929, je suppose.

Ceci a été fait au banc d’épreuve de Oberndorf on de Neckar, près de Mauser. Ce banc d’épreuve utilisait des cornes de cerf en tant que marque, avant 1939:

Sur votre pistolet vous pouvez voir ces cornes d'un côté de la marque de l'aigle, si vous regardez bien (un marque a été frappée sur l'autre).

Salutations,

Bert

Oui, mais voila ce pistolet est toujours dans son calibre d’origine !!!

Il est donc tout à fait hors de question de tirer des .22 moderne dedans !!

Alain

 

Retour "MA COLLECTION"