Colt Burgess

Andrew Burgess était "l'inventeur" du mécanisme de cette carabine. Il a été enregistré comme résident de la ville de Hartford en 1873, et a obtenu son premier brevet applicable aux armes Colt le 7 janvier 1873, sous le n°134.589. Des brevets subséquents le localisent à Oswego, New-York.

Son dernier brevet applicable aux carabines Colt à levier de sous-garde, le n° 251.694, a été délivré le 3 janvier 1882 et couvrait entre autres un système de magasin tubulaire pour pistolets équipés par ailleurs d'une détente-anneau (ce qui fait immédiatement penser aux Volcanics de S&W et même au Magazine Pistol de Remington, tous déjà vieux à cette époque...

Il est également l'inventeur d'un curieux fusil de chasse à pompe ainsi que d'autres mécanismes, dont la plupart n'ont pas dépassé le stade de la table à dessin.

En sus des brevets de Burgess, la firme Colt avait également obtenu des droits d'exploitation d'un fusil à levier de sous-garde inventé par un certain R.L.Brewer (inconnu à part ça). Et c'est là qu'ils se sont heurtés au puissant Oliver Winchester.

 Selon James Serven, un des meilleurs historiens de Colt, un total de 6403 Colt Burgess ont été réalisées, ce qui est très peu. Il existe 4 modèles "standard": une carabine à 12 coups en .44 CF avec canon rond de 20", un fusil de sport du même calibre au canon rond de 26,5", un autre, toujours du même calibre, au canon octogonal de 25,5", et enfin encore un, encore toujours en .44 CF, au canon semi-rond /semi octogonal de 25,5" également. Des canons et magasins plus longs étaient disponibles sur demande, moyennant $1 supplémentaires. Les 3 derniers modèles cités plus haut avaient un magasin pouvant contenir 15 cartouches. La munition préconisée par Colt était celle utilisée par les Texas Rangers entre autres, dans les revolvers SAA 1873 marqués "Colt Frontier Six Shooter" et tous en calibre .44. Cette cartouche contenait 40 "grains" de poudre (c'est donc la classique .44-40) et était disponible aux USA et au Mexique.

Marcel

Retour "MA COLLECTION"