Les plus belles réalisations de cet artisan, et bien d’autres encore, se trouvent dans le livre "Les armuriers Liégeois à travers leurs réalisation. 1800 - 1950".

Pour tous les détails voir : LES ARMURIERS LIEGEOIS

Henri Christophe

Revolver de poche à percussion centrale et à cadre fermé. La détente boulée est repercée et est sans pontet. Le canon rayé est rond avec un guidon en demi-lune. Le barillet à 5 coups est cannelé.

Les plaquettes de crosse sont vraisemblablement en os, elles sont retenues par une vis transversale et deux rosettes en laiton.

L’arme porte les poinçons du banc d’épreuves de Liège, à savoir :

ELG sur étoile dans un ovale vertical : acceptation définitive, en usage de 1853 à 1893.

X étoilé : contremarque du contrôleur post 1877.

R couronné : canon rayé, en usage de 1894 à 1968.

L’arme porte également les marques suivantes :

H. CHRISTOPHE A BRUXELLES :

Montigny à Bruxelles, 11 Galerie de la Reine, meurt ! Sa veuve épouse en seconde noce un certain Henri Christophe à qui succèdera Louis Christophe mieux connu de nous !

J'en trouve une petite trace aussi vers 1896 dans une correspondance avec Raick.

Pour les dates, je n'ai rien de précis et pour les liens de parenté, je présume que Louis est le fils de Henri !

Le nom de CHRISTOPHE est bien connu par Louis CHRISTOPHE ayant travaillé avec MONTIGNY, CHRISTOPHE Julien de LIEGE et CHRISTOPHE Charles de LIEGE.

5 : numéro de série.

C dans un cercle : il s’agit peut-être de la marque du fabricant C comme CHRISTOPHE ?

GG et Pierre Henri

Retour "MA COLLECTION"