Les plus belles réalisations de cet artisan, et bien d’autres encore, se trouvent dans le livre "Les armuriers Liégeois à travers leurs réalisation. 1800 - 1950".

Pour tous les détails voir : LES ARMURIERS LIEGEOIS

 

Gilles Decortis

Revolver à percussion verticale (broche) et cadre ouvert.

Le barillet à 6 coups de calibre 12 mm est lisse.

L’alimentation se pratique à l’aide d’une portière latérale à bouton, se soulevant grâce à l’action d’un ressort externe.

Le canon est rond avec guidon.

La baguette sous le canon coulisse dans un guide intégré à la console et est maintenue par un petit ressort plat.

La détente incurvée est sans pontet.

La crosse en poire est constituée de deux plaques que me semblent être en ébène, elles sont maintenues par une vis transversale et deux rosettes à oreilles.

La crosse se termine par un anneau et une vis-pivot.

Je n’ai remarqué qu’un seul poinçon du banc d’épreuves de Liège, à savoir ELG sur étoile dans un ovale vertical qui signifie l’acceptation définitive, en usage de 1846 à 1893. La contremarque du contrôleur est invisible sur les photos.

La marque (monogramme) GD frappée à l’arrière du barillet pourrait en toute hypothèse appartenir à l’armurier Gilles DECORTIS (voir sa signature relevée sur un des 8 brevets qu’il a déposé entre  1851 et 1875, ci-jointe).

Cette même marque a déjà été relevée sur un revolver FAGNUS à chaînette et sur un revolver POLAIN !

GG

Retour "MA COLLECTION"