Les plus belles réalisations de cet artisan, et bien d’autres encore, se trouvent dans le livre "Les armuriers Liégeois à travers leurs réalisation. 1800 - 1950".

Pour tous les détails voir : LES ARMURIERS LIEGEOIS

 

D. Doye

L’arme

Il s’agit d’un pistolet de tir de salon ou de stand de type FLOBERT à percussion annulaire.

Le calibre est du 6 mm flobert.

Le canon est à 8 pans avec organes de visée (guidon – cran de mire)

Le chien sans crête est à extracteur.

Le pontet est à repose-doigt tandis que la détente est légèrement incurvée et lisse.

La crosse monobloc en bois de noyer est façonne en style « RENAISSANCE » avec palmettes.

Elle se termine par une calotte métallique à balustre.

Elle est fixée aux parties métalliques par deux brides, l’un supérieure l’autre inférieure.

Les poinçons

Je n’ai aperçu aucun poinçon sur les photos.

Les marquages

La seule marque visible sur l’arme représente un lion dressé sur ses pattes postérieures et tenant un écu dans ses antérieures. L’intérieur de l’écu est illisible.

J’ai déjà rencontré ce type de marquage sur une arme du même type elle était marque DOYE.

(Voir marque en annexe)

Le seul DOYE connu dans le Qui est Qui est DOYE D. de Bruxelles vers 1867.

Il est titulaire d’un brevet belge pour des armes se chargeant par la culasse avec percussion centrale.

GG

La marque ressemble aussi curieusement à la marque du français Flobert !

Mais comme elle est illisible, comment les départager.

Je vous laisse juge, voilà les deux marques !

Alain

 

Marque de D. DOYE

Marque de Flobert

Marquage de l'arme qui nous intéresse.

Retour "MA COLLECTION"