Collette V.

L’arme

Il s’agit d’un revolver à broche LEFAUCHEUX-COLLETTE à cadre ouvert.

Le système est à double action.

Le canon rayé est à huit pans avec guidon triangulaire surélevé et rainure creusée (cran de mire) dans la crête du chien.

Le barillet lisse devrait être (renseignements non communiqués) à 6 chambres de calibre 7mm.

La détente sans pontet est incurvée et lisse.

La baguette métallique coulisse dans un guide intégré à la console et est maintenu par un petit ressort à lame.

L’alimentation se pratique par la portière latérale droite se soulevant grâce à l’action d’un ressort interne.

La crosse est constituée d’une monture métallique sur laquelle reposent deux plaquettes de bois (noyer) quadrillés maintenues par une vis traversante et deux rosettes ciselées.

L’arme porte une gravure de type Louis XV (coquilles).

Les poinçons

Cette arme porte les poinçons réglementaires du banc d’épreuves de Liège, à savoir :

ELG sur étoile dans un ovale verticale : acceptation définitive, en usage de 1846 à 1893.

N couronné : contremarque du contrôleur en usage de 1853 à 1877.

Les marquages

LEFAUCHEUX INV. BREVETEE : cette marque indique qu’il s’agit d’une arme inventée par Eugène Lefaucheux (voir le site).

V. COLLETTE LIEGE : marquage du fabricant Victor COLLETTE à Liège (voir site).

52290 : numéro de série.

GG

Retour "MA COLLECTION"