Dresse Laloux

L’arme

Il s’agit d’un revolver à percussion centrale et à brisure « top break »

Le système à deux pédales pourrait correspondre au brevet n° 064.421 de 1887 de Léonard WARNANT-FRANSQUET !

L’extracteur collectif est de type anneau.

Le barillet à 6 coups calibre .380 est cannelé.

Le canon est à huit pans et doté d’un guidon en demi-lune.

La crosse se termine par une calotte métallique avec anneau de suspension et vis-pivot.

Elle est recouverte de deux plaquettes (en bois de noyer ?) quadrillées.

Les poinçons

Il s’agit des poinçons réglementaires du banc d’épreuve de Liège, à savoir :

ELG sur étoile dans un ovale vertical : acceptation définitive, en usage de 1846 à 1893.

N couronné : contremarque du contrôleur, en usage de 1852 à 1877.

Le fabricant

La marque à l’abeille DL appartient à la société DRESSE-LALOUX, fabricant d’armes, rue Sur la Fontaine, 47 à LIEGE. Cette marque a été déposée le 28.01.81 mais il ne s’agit vraisemblablement d’une reconduction. En fait, la société a été inscrite au banc d’épreuve de 1867 à 1908, date à laquelle est reprise par Laloux Georges.

Les marques PD dans un cartouche et JO frappées sur les montants de crosse me sont inconnues. Il s’agit vraisemblablement de marquages de sous-traitants.

GG

Retour "MA COLLECTION"