Francotte "Automatique"

 Il s’agit d’une carabine automatique à percussion centrale dans laquelle le mécanisme entier est porté par la sous-garde, selon le brevet principal 228205 du 12.08.1910, caractérisée en ce que le chien et la gâchette sont simplement placés sur des axes portés par l’une des parois montantes de la sous-garde, l’autre extrémité de ces axes restent libres. La gâchette porte un ressort agissant simultanément sur la détente, laquelle porte un levier formant déclic, qui remonte un bras de la gâchette de façon à déclencher le chien lorsque l’on presse la détente. Enfin le chien est latéralement maintenu sur son axe par la branche supérieure du levier d’armement, tandis que la chute de la gâchette est empêchée par un talon de cette dernière pénétrant dans une entaille correspondante de la sous-garde.

L’arme porte les poinçons réglementaires du banc d’épreuves de LIEGE, à savoir :

ELG* dans un ovale couronné : acceptation définitive post 1893.

Perron : inspection, en usage de 1853 à nos jours.

UA* : contremarque du contrôleur, en usage de 1877 à nos jours.

R couronné : canon rayé, en usage de 1894 à 1968.

PV surmonté d’un lion stylisé : épreuve à la poudre sans fumée, en usage de 1898 à 1968.

L’arme porte également plusieurs marques, à savoir :

- Marque ovale portant l’inscription à l’intérieur « La FRANCOTTE AUTOMATIQUE 1910 » et à l’extérieur «  Auguste FRANCOTTE & C° LIEGE BELGIQUE «  identifie clairement le fabricant liégeois bien connu et la       marque de la carabine automatique en question.

- Cercle contenant à l’intérieur « A.FRANCOTTE & C° 1910 PATENT » signale que cette arme fait l’objet d’un dépôt de brevet.

- MACHINE MADE BY A. FRANCOTTE & C° MAKERS PATENTED LIEGE BELGIUM : cette marque identifie clairement le fabricant.

AF couronné : autre marque de fabrique d’Auguste FRANCOTTE.

25 : numéro de série.

L’historique de cette firme est à consulter sur notre site.

GG

Retour "MA COLLECTION"