Auguste Francotte

Il s’agit d’une adaptation-imitation du pistolet automatique LUGER PARABELLUM en 22L Flobert réalisée par l’armurerie liégeoise. L’arme tout comme le PARABELLUM s’arme par une culasse à genouillère.

Cette arme porte les poinçons du banc d’épreuves de Liège, à savoir :

ELG * dans un ovale couronné : acceptation définitive post 1893.

W* : contremarque du contrôleur post 1877.

R couronné : canon rayé, en usage de 1894 à 1968.

L’arme porte également les marques suivantes :

FL 22L : calibre 22 Long type FLOBERT.

PIRE et Cie à ANVERS : il s’agit en fait d’un armurier détaillant qui s’était fait une spécialité de la revente d’armes provenant de stock d'armes anciennes (armée, gendarmerie, etc..) Il se fournissait également à LIEGE en raison des prix imbattables. (Voir le site).

En pièce jointe, une page du catalogue présentant un parabellum plus ou moins similaire.

GG

Cette arme a été inventée et mise au point en suisse par l’armurier constructeur Casimir Weber lequel a d'ailleurs déposé un brevet n°218760, brevet que je ne suis jamais parvenu à trouver.

Elles ont bel et bien été fabriquées chez Francotte à Liège. Tout porte à croire d’après les renseignements reçus de Suisse que la première série se limiterait à maximum 200 pièces et la deuxième série à maximum 100 pièces.

Ces armes ont été fabriquées en deux modèles différents : le premier modèle ne possédait pas de hausse réglable, le deuxième modèle oui.

Ces armes n’ont jamais été reprises dans les armes d’ordonnance suisse, elles étaient achetées par les officiers et sous officiers supérieurs ainsi que par les personnes désireuses de faire du tir de précision.

La majeure partie de ces armes se trouve soit dans de grandes collections en Suisse ou aux États unis et bien sûr quelques-unes chez nous.

Max.

Retour "MA COLLECTION"