Francotte PEUT-ÊTRE

Les fabricants continentaux de revolver ont utilisé ce levier d’ouverture. C’est peut être la raison pour laquelle aucune marque de fabricant n’apparaît sur ce revolver, mais il se pourrait également être qu'elle ait disparu sous la vigueur d’un polissage trop important.

On peut le constater en voyons les restes de gravure à moitié effacés.

Mais le revolver est toujours en très bon état, et il a un mécanisme de démontage d'armature unique : quand on pousse sur le bouton qui se trouve en dessous de la poignée, celle-ci s'écarte vers le haut et, et du côté gauche le panneau d'inspection se laisse tomber vers le bas.

Le mécanisme fonctionne bien en simple et double action et percute tout à fait fortement pour un vieux pistolet. Il y a pas de marques évidentes sur le pistolet autre que la lettre B sur l'armature, les numéros 919 et 185 et la marque de calibre 380. Le canon mesure 95mm, et sa longueur hors-tout est de 206mm. Pour la comparaison de taille nous avons montré ce revolver avec un Colt Banker en 38sp S&W.

Note à propos de la cartouche .380

La .380 est similaire au .38 S&W mais pas identique. Le .380 a été développé aux environs de 1868 pour des revolvers Webley et plus tard a été copié par la .38 short de Colt. La plupart des .380 accepteront les cartouches de colt.

Richard and Dave Young

Cette arme est absolument identique à celle qui se trouve sous le nom "Francotte crosse pliante" et qui, elle, est signée.

On peut raisonnablement penser qu’elle est du même fabricant !

Alain

Retour "MA COLLECTION"