Gulpen Hubert

Il s’agit d’un revolver à brisure de type S&W, à percussion centrale.

L’ouverture se pratique d’un l’aide du système de verrouillage installé au sommer de la console. L’arme se brise alors en deux et l’extracteur en anneau du barillet éjecte les six douilles.

Le barillet à six chambres calibre .380 est cannelé et porte une légère gravure.

La crosse est constituée d’un squelette métallique et de deux plaquettes en bois de noyer quadrillé avec vis transversale et deux rosettes.

Cette crosse se termine par un anneau de calotte sur une vis-pivot.

Il semble que cette arme a été fraîchement re-nickelée ?

Elle porte les poinçons du banc d’épreuves de Liège, à savoir :

ELG sur étoile dans un ovale : acceptation définitive, en usage de 1846 à 1893.

S sommé d’une étoile : contremarque du contrôleur post 1877.

Les autres marquages comme G dans un cercle, GL, GM sommé d’une couronne et HF n’ont pu être identifiés. Ils peuvent éventuellement provenir de sous-traitants.

Les fabricants ou donneurs d’ordre ne frappaient pas leur marque sur les armes pour diverses raisons : demande du client désirant s’arroger la paternité de la fabrication, brevet toujours en cours etc….

La marque G dans un cercle pourrait peut-être être attribuée à GULPEN Hubert, industriel d’origine allemande, fabricant d’armes à Liège quai de l’abattoir, 27. Il a été inscrit au banc d’épreuves de 1910 à 1914. Il utilisait effectivement un G cerclé comme marque de fabrique.

GG

Retour "MA COLLECTION"