Leclercq J.

Pistolet de tir ou de stand à brisure.

Le calibre est de 6 mm Flobert à percussion annulaire (rim fire)

Le canon à 8 pans serait à âme lisse.

Il porte de petits organes de visée (guidon – cran de mire)

La détente est sous pontet à repose-doigt.

Le levier placé devant le pontet sert au basculage du canon pour le chargement/déchargement.

La crosse banane en bois de noyer quadrillée.

Elle est maintenue par deux vis à bois fixées dans les brides supérieure et inférieure.

Les poinçons

L’arme porte les poinçons du banc d’épreuves de Liège, à savoir :

ELG sur étoile dans un ovale : acceptation définitive, en usage de 1846 à 1893.

X sous étoile : contremarque du contrôleur post 1877.

L’arme a donc été fabriquée entre 1877 et 1893.

Les marques

J. LECLERCQ BREVETE : cette marque est celle de l’inventeur LECLERCQ Joseph, armurier à Saint-Rémy (province de Liège) L’intéressé a déposé deux brevets belges de 1859 à 1886, relatifs à un système de pistolet à bascule se chargeant par la culasse avec cartouche Lefaucheux et une fermeture adaptée sous le canon des armes à feu. A part la munition à broche, mais l’évolution est très possible, cela correspond bien à la description de votre arme.

A S couronné ou étoilé ??? : Marquage du fabricant qui pourrait soit correspondre à Albert SIMONIS (BE 1873/1900) rue Trappé, 18-20 à Liège ou SPIRLET Albert quai de la Boverie, 31 à Liège (1860/1876)

9569 : pourrait être un numéro de série.

GG

Retour "MA COLLECTION"