LEPAGE

Il s’agit d’un revolver à brisure dont l’ouverte se pratique en poussant simultanément sur les deux pédales placées de part et d’autre de la carcasse devant le chien.

Il ne s’agit pas d’une invention LEPAGE mais bien de WARNANT-FRANSQUET Léonard dans son brevet n° 077533 du 8 Mars 1884.

LEPAGE à LIEGE n’est donc que le fabricant (voir site). Il a reçu soit licence de WARNANT pour utiliser son brevet soit ce dernier est tombé dans le domaine public (+ de 10 ans) ce qui est vraisemblable l’indication du brevet WARNANT ne figurant pas sur l’arme.

L’arme est dotée d’un disque extracteur et d’un canon rond avec guidon rectangulaire surélevé afin de correspondre au cran de mire placé en haut du système de déverrouillage de la bascule.

La crosse en forme de poire est en ébène ou faux ébène c’est selon ? Les plaquettes sont réunies par une vis traversante et deux rosettes. La crosse se termine par un anneau de suspension visé dans la partie métallique de cette crosse.

L’arme porte les poinçons réglementaires du banc d’épreuves de Liège, soit :

ELG* dans un ovale couronné : acceptation post 1893.

M* : contremarque du contrôleur post 1877.

L couronné : n’est pas une marque du banc d’épreuve, son origine est controversée, les hypothèses sont diverses comme la marque d’une fonderie, ou Lepage dans le cas présent mais je n’ai aucune certitude.

 GG

Retour "MA COLLECTION"