Poivrière à broche

Ces poivrières à broche furent construites en centaines de milliers d’exemplaires dans la 2e moitié du 19e siècle.

Beaucoup de fabricants s’y sont essayés comme François PRELAT (Paris 1815/1850) qui participa au brevet Lefaucheux. Son nom a donné l’appellation « pistolet de curé » alors qu’il ne s’agissait ni d’un pistolet ni d’une arme fréquemment utilisée par les hommes d’église, ceux-ci utilisant plutôt le goupillon.

Joseph DEPREZ (1874/1886) a également fabriqué de telles armes mais celles-ci se reconnaissent par sa marque frappée sur un montant et par un genre de manivelle placée sur l’avant du bâti.

D’autres artisans liégeois ont abondamment copié cette arme qui a eu beaucoup de succès mais sans jamais y frapper la moindre marque qui les identifie et les expose à d’éventuelles poursuites.

La présente arme est marquée du ELG étoilé dans un ovale qui est l’acceptation entre 1846 et 1893. Le U couronné est la contremarque du contrôleur avant 1877.

GG

Retour "MA COLLECTION"