Leon SOLEIL

Revolver d’ordonnance Léon SOLEIL, le canon est à 8 pans, la platine à chien rebondissant, les crossettes sont finement quadrillées, la crosse se termine par une calotte métallique et un anneau. Le barillet est à 6 coups.

Les poinçons

Elle porte les poinçons réglementaires du banc d’épreuves de Liège, à savoir :

ELG étoilé dans un ovale : acceptation, en usage de 1846 à 1893.

N étoilé : contremarque du contrôleur, en usage de 1877 à 1968.

Le fabricant

L SOLEIL FT à LIEGE. Correspond à Léon SOLEIL fabricant d’armes à Liège rue Saint Léonard, 477 inscrit au banc d’épreuve de 1885 à 1897, fils de SOLEIL Léonard fabricant d’armes à la même adresse. Ce dernier a vendu à son fils les brevets PREVOST Gustave et ABADIE, Ismaël concernant les revolvers. Ceci explique donc la marque Système ABADIE breveté frappé sur l’arme.

PREVOST Gustave quant à lui inscrit au BE de 1876 à 1899, habitait rue du Pot d’or, 27 à Liège. C’est lui qui acquit en premier le brevet ABADIE avant de le revendre à Léonard SOLEIL le 18.05.1881. PREVOT déposa dix brevets belges, notamment pour une fermeture de plaque de recouvrement du mécanisme de revolver.

DATATION

Cette arme a été fabriquée entre 1881 (date d’achat du brevet) et 1893 (date de changement de poinçon du banc d’épreuves.

GG

Retour "MA COLLECTION"