Albert Spirlet

L’arme

Il s’agit d’un revolver à percussion centrale à ouverture « tip up » c'est-à-dire que le canon à pans, bascule vers le haut sur la charnière placée en haut du bâti et que le bouton poussoir placé sous le bâti ait été pressé.

L’extracteur collectif est en étoile.

Le barillet lisse mais légèrement gravé est à 6 coups.

Les crossettes en bois (noyer ?) sont quadrillées, elles sont réunies par une vis et deux rosettes à oreilles. Elle se termine par un anneau de calotte et sa vis pivot.

Les poinçons

Le seul poinçon visible sur les photos est le V couronné qui est la contremarque du contrôleur du banc d’épreuves de Liège, en usage de 1853 à 1877.

Le poinçon ELG étoilé dans un ovale qui est le poinçon d’acceptation définitive, valable de 1846 à 1893 devrait en principe être visible sur la face arrière du barillet.

Le fabricant

Le lion couronné dressé sur ses antérieurs est une marque utilisée par Albert SPIRLET (1) quai de la Boverie, 31 à LIEGE.

De 1860 à 1876, il dépose seize brevets belges (voir site)

La marque FC ( ?) sur un montant de crosse est peu lisible. Il pourrait s’agit d’une marque de sous-traitant.

GG

 

Fin 2009 j’avais commandé un beau revolver Spirlet aux USA.

Le 20 Février 2010 la douane m’annonçait avoir reçu un colis pour moi en provenance des USA. Ce colis dégoulinait d’eau et avait manifestement été totalement immergé sous eau pendant plusieurs semaines !!

Voila les photos de ce que j’avais commandé, au départ !

Alain

Et voila les photos de ce que nous avons découvert dans le colis !!

Après un long travail de restauration qui vous sera conté dans une page spéciale, voila l’état de mon Spirlet aujourd’hui.

Il revient de loin!!

Alain

Retour "MA COLLECTION"