Orbea Y Cia

C'est une copie conforme espagnole du Smith&Wesson Hand Ejector Model de 1905, third model, produits par Orbea, mais également par Trocaola, Aranzabal y Compania chez Eibar, Espagne, probablement quelque part entre 1905 et WW1.

Le pistolet standard était disponible en calibres .32-20 WCF, .32 long S&W et .38 long S&W. D'autres calibres comme le long colt de .38 étaient disponibles sur demande. Les Espagnols l'ont également fabriqué en calibre 8 millimètres Lebel entre 1917 et 1918 pour fournir une commande exprès avec l'armée française, qui a valu le surnom de "92 Espagnols".

Divers fabricants espagnols ont fabriqué des copies conformes de revolvers swing-out américains. T.A.C., Cordoba, Crucelegui et d'autres ont également fabriqué des copies conformes des nouveaux modèles de S&W Topbreak, colt nouvel Army & Navy model et Colt police positive.

Pendant la WW1 la France et les UK étaient a court d’arme de poing parce que leurs fabricants attitrés ne pouvaient pas remplir les demandes. Les britanniques avaient commandés de revolvers Colt new service en calibre .455, mais Colt ne pouvait livrer que 107.000 d'entre eux d'ici 1917.

La France avait besoin d'un revolver qui pourrait chambrer la cartouche 8mm Lebel employée dans leur modèle de service St Etienne 1892.

Puisque les copies espagnoles étaient de bonne qualité et pourraient facilement être produites dans les calibres employés par les deux nations, France et Angleterre en ont commandé des quantités énormes. Les Français ont choisi le Colt et les copies de S&W, les deux chambrés pour la cartouche 8mm Lebel, alors que les Anglais préféraient la plupart du temps des copies du S&W Topbreak, qu’il était facile de convertir du calibre original .45 en .455 britannique.

Ces armes espagnoles ont fait un service lourd pendant la WW1 et prouvé de très bonne qualité. Puisqu'ils étaient chambrés pour la même cartouche que leur modèle régulier de St Etienne 1892, les Français leurs ont donné plus tard le surnom "92 espagnol".

En dépit de ce que certain prétendent, ces copies espagnoles se sont avérées être d'une qualité comparable aux originaux. Beaucoup de soldats de la WW1 leurs doivent la vie. Cependant, pour une raison inconnue, ces armes espagnoles ne sont pas en général très populaires en Europe, et sont tout à fait inconnues aux Etats-Unis.

Pendant le 19ème siècle et jusqu’à ce jour, la production d’armes Espagnoles a été concentrée autour de la ville d'Eibar (nord de l'Espagne) et dans le secteur de la frontière Franco-espagnole (Hendaye). Les Espagnols étaient, tout comme les fabricants de Liège, très habiles dans la copie de modèles populaires existants.

Marcel

Retour "MA COLLECTION"