Garate Anitua Y Cia

Winchester "EL TIGRE"

La Winchester 1892 : 1.000.000 de carabines fabriquées entre 1892 et 1941.

C’est la version réduite et allégée de la 1886, faite pour des cartouches courtes : 32-20, 38-40, 44-40, 25-20 et exceptionnellement 218Bee.

Il y a au moins trois répliques en 44-40 à signaler : La El tigre fabriquée par Garate Anitua sous licence en Espagne, la réplique que commercialise Browning et celle de la société brésilienne Rossi.

 

La carabine El Tigre est une copie de la Winchester 1892 fabriquée par Garate, Anitua y Cia., dont la manufacture était basée en Eibar entre 1915 et 1938.

Ironiquement, ce sont les efforts de marketing intensifs fait par les agents de la compagnie Winchester en Espagne Durant les années 1870 à 880 qui ont provoqué la popularité de la El Tigre en Espagne.

La carabine El Tigre est aussi chambrée pour la munition Winchester .44-40 (Connue en Espagne sous le nom de .44 largo).

Le dessus du canon est marqué avec l’adresse et "44" sur la culasse. Le marquage El Tigre se trouve sur le côté au centre de la culasse. Au dessus on trouve : "MARCA REGISTRADA/-TIGRE-/MODELO PATENTADO". Certaines armes ne portent pas ces marquages. Elles sont très bien faites, copie presque identique des Winchester 1892.

La Winchester EL TIGRE dans l'armée espagnole

Garate Anitua Y Cia

Winchester "EL TIGRE"

Cette carabine "El Tigre" est beaucoup plus rare, c’est l’arme de

L'Homme à la carabine (The Rifleman)

L'homme à la carabine est une série télévisée américaine en 168 épisodes de 30 minutes, en noir et blanc, diffusée entre le 30 septembre 1958 et le 8 avril 1963 sur ABC.

Ce mécanisme a été conçu initialement pour permettre une mise à feu plus rapide.

L’arme qui a fait de "The Rifleman" une légende de la télévision était une carabine Winchester 1892 en calibre .44-40.

L’arme elle-même a été spécialement modifiée en y adjoignant un large anneau permettant de faire tourner l’arme sur elle-même et d’en faire une arme à tir rapide. La modification a été faite pour donner à Connors la possibilité de faire tourner l’arme d'une façon théâtrale. La garde de détente a été équipée d’une vis pour pousser la détente et déclencher le tir à chaque fois que le levier était fermé. L’arme est devenue une icône pour Connors, et est aujourd'hui l'un des armes les plus reconnaissables au monde.

Le dispositif constitué de cette fameuse vis traversant le grand levier en anneau a été placé afin de déclencher la détente quand l'anneau se refermait, de ce fait il permettait au "feu rapide" de cette carabine de tirer aussi vite qu’un pistolet semi-automatique.

Il faut ajouter qu'il était important que le couvercle de culasse soit entièrement fermé au moment précis ou la vis déclenchait la détente. En effet la synchronisation de l'action avec le déplacement du levier de sous-garde est très critique pour exécuter la mise à feu rapide d'une carabine de ce genre.

Retour "MA COLLECTION"