La Dynastie Hanquet

COLT était vers 1850 représenté à Liège par un armurier belge, le nommé DEVOS SERA qui ne trouva rien de mieux que de copier lui-même les armes COLT. Il est remplacé en 1853 par SAINTHILL et en 1858 par Frédéric VON OPPEN beau-frère de S. COLT.

De 1851 à 1863, de licences de fabrication ont été délivrées par COLT à nombre d’armuriers liégeois. De nombreuses copies furent également produites sans licence bien entendu.

Jean-Baptiste HANQUET (vie 1800/1877) était du nombre bien entendu. Je ne puis dire s’il a négocié avec Colt ou son représentant.

 

Hanquet & Cie : (Martin Hanquet & Cie) (Activités 1826-1837) Cette société est fondée le 07 septembre 1826 et a déposé en 1834 un brevet portant sur des perfectionnements apportés au fusil à culasse mobile.

 

Hanquet J.B. (BE 1796/1872). En 1853 il dépose un brevet belge  pour un système de pistolet applicable à toute arme à feu.

 

Hanquet Pierre, de Liège, (1865). Titulaire d’un brevet Belge pour des perfectionnements apportés aux revolvers.

 

Hanquet J., de Liège, dépose ne 1878 u brevet belge portant sur un nouveau système de fusil de chasse à deux coups.

 

Hanquet Lambert, de Liège, dépose en 1878 un brevet belge pour un nouveau système de fusil de chasse à deux coups.

 

Hanquet Ferdinand : (BE 1872/1920). Il est repris en 1920 par la Fabrique d’armes Unies de Liège (F.A.U.L.).

 

Hanquet Paul, armurier, Rue Darchis, 25 à Liège (Vie 1869/1938). Directeur de la firme Ferdinand Hanquet de 1899 à 1919.

 

Hanquet Emile, armurier à Liège Rue Charles Morren, 22 et 24 vers 1910, puis Rue Rouveroy, 4 vers 1924. Il dépose de 1910 à 1913 quatre brevets notamment pour :

- Un nouveau système de fermeture pour armes basculantes avec déclenchement automatique du canon.

- Un système d’éjecteur pour armes.

- Un nouveau système de fusil s’armant et basculant à la fois par un mouvement unique.

A la même époque il déposera trois marques de fabriques : trois couronnes avec un écu et les lettres MSN, un Centaure dans un cercle et enfin le même centaure avec en dessous l’inscription "Le Centaure".

La marque du CENTAURE a été déposée par Emile HANQUET le 30.05.1913. Il y a une petite ressemblance entre le centaure et le poulain cabré de Colt mais il y a aussi des différences notables. De plus en 1913, il n’était plus question de copier des Colt à percussion et le temps n’était pas encore venu de fabriquer des répliques Centaure !

 

Hanquet Fernand, Rue Charles Morren, 24 à Liège, dépose dans la période 1910/12, deux brevets belges pour des perfectionnements apportés aux canons d’artillerie et une sûreté paralysant la platine des revolvers.

 

Hanquet Ferdinand, fabricant d’armes à Liège (vie 30.06.1842 – 05.07.1909) Il fut président de la mutuelle des armuriers.

Ferdinand Hanquet (30 juin 1842 - 5 juillet 1909)

Père de Paul et Emmanuel Hanquet qui tous deux ont dirigé les Fabriques d'Armes Unies de Liège

 

Hanquet Emmanuel, fabricant d’armes à Liège (vie 02.01.1881 / 25.03.1944) fils de Ferdinand Hanquet. Il seconde son frère Paul. Il fut président de l’union des fabricants d’armes et administrateur de la Fabrique d’armes Unies de Liège (1919).

 

Hanquet Albert : Fabricant d’armes, directeur des "Fabriques d’Armes Unies de Liège" (1944). Fils d’Emmanuel Hanquet, docteur en droit, échevin des finances de la ville de Liège (1955). Albert HANQUET est né à Liège le 15.06.1915 et y est décédé le 10.12.2003. Il s’occupait de l’administration et de la gestion journalière.

FAUL cessa effectivement la production du Centaure en 1973, ils furent distributeurs officiels des armes COLT en Belgique pour le moins et ce depuis les années 1950 jusqu’à la vente de l’entreprise en 1992.

Albert Hanquet né le 15 juin 1915 et décédé le 10 décembre 2003

 

Hanquet Paul, (Junior) est né à Liège le 25.11.1907 et décédé à Trooz le 22.11.1986. Il a quitté les FAUL où il s’occupait de la fabrication en 1969/1970.

Paul (Junior) qui a succédé à son père et à dirigé la fabrique (principalement l'atelier) en même temps que le père de Nadine, Albert Hanquet.

 

Hanquet Nadine, est née le 21.04.1947. Elle a travaillé aux FAUL de 1974 à 1992.

Albert Hanquet et sa fille Nadine Hanquet devant le bâtiment de la rue Trappé, 22 (photo prise en 1992) juste avant la vente de la société.

Le bâtiment existe toujours, il a été transformé en kots (chambres pour étudiants).

 

La FAUL a cessé la production d’armes en 1976 et est resté distributeur/grossiste jusqu’en 1992. La société a été vendue en juin 92.

Extrait du "Qui est Qui" de l’armurerie Liégeoise, d’échange de mail avec GG et avec Madame Nadine Hanquet.

Alain

 

Retour "ARTISANS IDENTIFIES"